Culturel sur Facebook
34271 Références disponibles sur notre site
Recherche
Mon Panier

Les rayons

Meilleures ventes
Livre de poche

Alertes Nouveautés
Thématiques

Recevez chaque mois sur votre
messagerie électronique
les nauveautés disponibles dans
les domaines qui vous intéressent

S'inscrire gratuitement

Accueil > Litterature > Romans et nouvelles >

MENSONGES D ETE

Auteur : Bernhard Schlink
Editeur : Gallimard
Date de parution : 2012-06-14
EAN13 : 9782070133147
Famille : Romans et nouvelles
Poids : 320
Nombre de pages : 304

  • Culturel Zephyr : Non disponible
  • Culturel Menzah 6 : Non disponible
  • Culturel Sousse : Non disponible
  • Culturel Sfax : Non disponible

Disponible en librairie ?
  • Imprimer
  • Envoyer à un (e) ami (e)

Description résumé

Bernhard Schlink nous propose dans ce recueil de nouvelles sept variations sur le thème du mensonge. Tout en illustrant des sujets de société très contemporains comme l’euthanasie ou les réseaux de prostitution, des thèmes plus classiques comme la jalousie, le conflit générationnel ou les regrets à la veille de la mort, l’auteur allemand scrute à chaque fois les fonctionnements du couple.
Que ce soit le flûtiste modeste tombé amoureux d’une riche héritière ("Arrière-saison"), l’écrivain qui croit se protéger par des petits mensonges sans importance ("La nuit à Baden-Baden"), ou encore l’homme qui pense sauver son mariage en se coupant du monde ("La maison dans la forêt"), les héros de Schlink se distinguent souvent par une forme de lâcheté qui finit par les perdre. La nouvelle la plus dramatique du recueil est sans doute "L’inconnu dans la nuit" , où les non-dits dans un couple, qui doit surmonter le traumatisme dû à l’enlèvement de la femme pendant plus d’un an en Arabie Saoudite, auront des conséquences tragiques.
Les trois dernières nouvelles ont en commun de mettre en scène des personnages plutôt âgés. Quand dans "Le dernier été" le personnage principal, atteint d’un cancer des os, souhaite recourir à l’euthanasie sans oser en parler à son épouse, le protagoniste de "Bach à l’île de Rügen" souhaite seulement se réconcilier avec son fils et lui parler de son couple, avant de mourir. La toute dernière nouvelle du recueil nous propose l’histoire d’une vieille dame qui parle à sa petite-fille des mensonges et des renoncements, et d’un fiancé abandonné… Bernhard Schlink possède un talent indéniable pour nous parler de ces situations en apparence banales qui posent néanmoins de vraies questions de morale.
Sa capacité à esquisser des personnages incarnant des dilemmes et des interrogations d’ordre éthique, qui a fait le succès d’un livre comme Le liseur, se trouve ici condensé dans la forme courte et transposée dans des situations moins dramatiques et plus quotidiennes que dans ses romans. Mensonges d’été se situe néanmoins bien dans la continuité de l’oeuvre de Schlink. Le recueil a été un très grand succès dans les pays de langue allemande et devrait ravir son lectorat français tout autant.

46.200 TND
Ajouter au panier
Sur commande

Voir aussi

Mais leurs yeux dardaient sur Dieu

Mais leurs yeux dardaient sur Dieu

Par Zora Neale Hurston
La vieille qui conduisait des motos

La vieille qui conduisait des motos

Par Anne-France Dautheville
La vérité sur l'affaire Harry Québert

La vérité sur l'affaire Harry Québert

Par Joël Dicker
Imprimer la fiche
Retour page précédente